COLLECTIF RESPIRE

Notre engagement : parler avec honnêteté et agir pour l'émancipation de chacun.e.

Nous voulons donner la possibilité à chacun.e de se créer une opinion lucide sur ce qu'on appelle "la crise sanitaire du Covid-19" en France. L'objectif est d'aider les gens à se libérer de toute emprise. Etant donné les changements de sociétés qui sont en cours, nous voulons faire des propositions pour un futur désirable, afin que les gens puissent se projeter et contribuer à une orientation souhaitable du monde.

Nous cherchons à unir les jeunes (écoliers, collégiens, lycéens, étudiants) qui veulent respirer, penser et vivre librement. Si vous vous reconnaissez et souhaitez entrer en contact avec d'autres de votre âge, contactez-nous.

Le droit au bien-être
La vitalité commence par la respiration

Témoignages

Parlons pour que notre version des faits se sache. Écoutons pour savoir ce qui se passe.

"En temps qu'être humain, l'entreprise qu'est l'état ne peut rien m'imposer. Pourtant, pour exercer mon métier, à certain moment de la journée par "respect" pour les personnes nourries à la peur, je dois porter le masque.

Je déteste le masque sur ma bouche, je le vis comme de la censure, alors je parle moins, je me renferme, j'ai des migraines. Et surtout cette sensation profonde d'être utilisée, humiliée, rabaissée. Une sensation inconfortable envers l'être vivant de race humaine que je suis, j'ai honte de me soumettre à quelque chose qui ne me convient pas. Voilà, je mets le masque dans certaines situations et j'ai honte !

Définition dictionnaire Larousse: Masque: Faux visage de carton peint, de tissu, etc., dont on se couvre la figure pour se déguiser ou dissimuler son identité : Masques de carnaval.

Je n'ai pas envie de me dissimuler ! "

Natacha, Paris

 

"J’ai l’impression que la pression monte encore sur a population. J’ai vu un ancien voisin car  « Amazon » a pour une raison inconnue envoyé un livre échangé a son ancienne adresse. Et j’étais presque choqué de le voir. Il a mon âge (45 ans) et deux enfants (Collège et Lycée). Il portait le masque et c’est vraiment tenu très distant. Je lui ai donné le colis a bras tendu. En gardant presque 2 mètres de distance. Limite je me demandais s'il n’est pas ‘paniqué’ de rencontrer quelqu’un qui ne portait pas de masque (chez lui). Je ne sais pas ce qui se dit dans les médias mais ça doit faire vraiment peur.

En tout cas ça m’a vraiment frappé ce changement de comportement depuis que je l’ai vu la dernière fois."

Stephan, grande couronne d'Ile-de-France

Copyright ©. Tous droits réservés.